• Leur premier bouclier, le seul du SUA cette saison
psychologie magazine site rencontre rencontre canton de neuchatel site de rencontres bejaia vivastreet cherbourg rencontres Publié le rencontre cavalier king charles / rencontre des saveurs geveze Modifié le rencontres filles agadir
rencontre kraainem

combien coute une prostituée a las vegas Leur premier bouclier, le seul du SUA cette saison

rencontres nogent le roi Il y a un an, les Prunelles prenaient un virage en intégrant l'association SUA

rencontre parking moselle Rugby, les féminines devenaient du même coup une nouvelle section du club. Son président, Jean-Christophe Mazas, est à l'origine de cette mutation avec Yves Salesse. Il a bien voulu nous livrer son ressenti au terme d'une saison qui a permis aux cadettes de ramener, dimanche dernier, leur premier bouclier et du fait de la défaite des Cadets Alamercery, le seul du club.

rencontre femme gerardmer À première vue, cette arrivée au SUA n'a pas posé de problèmes : «Pour ce qui est de l'intégration, proprement dite, on n'a pas eu de soucis, mais on a senti une réelle plus-value en ce qui concerne l'encadrement sportif et logistique. Pour l'année à venir on est rentré dans le même système que les équipes garçons, que ce soit pour le recrutement ou la détection, nous avons adopté le système qui a bien réussi jusqu'à présent chez les garçons, c'est un côté largement positif, on a lancé une recherche de profils particuliers chez les jeunes filles, notamment dans la catégorie U18 qu'on appelle aussi les cadettes. On a fait un gros travail en reprenant les critères des garçons, suite à la réorganisation de la Fédération, et la création des Académies qui vont remplacer les Pôles Espoirs, la grande nouveauté c'est qu'il y aura beaucoup plus d'Académies que de Pôles et surtout que ces Académies seront mixtes contrairement à ce qu'étaient les Pôles Espoirs. Cela va chambouler nos habitudes avec cinq ou six filles qui entreront dans l'Académie d'Agen. Elles ont déjà passé des tests à Bordeaux et on attend avec impatience de voir ce que cela va nous apporter. C'est une petite révolution au niveau du rugby féminin, mais il faut attendre un peu pour juger définitivement. Il reste à trouver une solution pour le recrutement au niveau des seniors qui n'est pas encore très clair. Au niveau des équipes de jeunes tout est clair et bien tracé alors que chez les seniors on reste sur des problématiques tout à fait différentes : problématiques professionnelles, scolaires, de disponibilité pour les entraînements du fait des obligations professionnelles, il reste un cap à passer, mais on va le passer. À ce niveau on a essayé d'anticiper les choses, avec un plan sur trois-quatre ans, on commence par les U18 en allant chercher des joueuses sur des critères bien précis.»

rencontres architectes On se souvient que les seniors ont connu quelques soucis en fin de saison, l'objectif était le maintien, il a été rempli mais cela ne doit pas masquer les problèmes, Jean Christophe Mazas en a pleinement conscience : «Les U18, on l'a dit, ont remporté le finale territoriale à Bergerac, 29 à 0, les filles ont donc ramené un bouclier à l'Asso. Auparavant, en championnat de France elles sont parvenues à se qualifier mais sont tombées en huitièmes de finale face à Blagnac. La FFR ayant modifié la compétition, notre objectif pour les seniors est d'accéder à la deuxième division, mais pour cela il nous faut des outils que nous ne possédons pas encore. Nous avons enregistré l'arrivée d'une jeune fille qui jouait au Stade Français il semblerait que deux compagnes des joueurs professionnels seraient intéressées pour nous rejoindre. On prépare l'avenir.»

recherche rencontre fille Un bouclier pour les jeunes, le maintien pour les seniors, tout le monde aurait signé des deux mains en début de saison.

site de rencontre géolocalisée Réagir