bou site rencontre rencontre femme pays basque Abonnésrencontres amoureuses handicap
  • Encore et toujours des violences contre les femmes
haute savoie rencontres rencontres inscription gratuite bon coin rencontres recherche de site de rencontre amoureuse 100 gratuit Publié le rencontre linguistique paris / rencontre dans le 80 Modifié le les sites de rencontres pour seniors
deaf prostitutes

prostituee new york Encore et toujours des violences contre les femmes

une rencontre sophie marceau Il ne se passe pas une semaine, voire un jour depuis la rentrée de septembre sans une enquête des gendarmes et des policiers sur des violences dites «intrafamiliales» autrement appelées conjugales. Cette semaine symbolise une fois de plus le phénomène. À l'audience de mercredi, un Astaffortais a écopé d'une peine de prison ferme assortie d'un placement en détention après ses agissements envers sa compagne. Cela concerne des faits d'un passé proche. Toujours dans le cadre des violences faites aux femmes, trois tristes exemples à déplorer depuis le début de la semaine. Un trentenaire doit s'expliquer sur ses agissements à la barre du tribunal correctionnel aujourd'hui. Sa compagne et mère de son enfant a porté plainte auprès des gendarmes pour des sévices physiques et psychologiques sur elle comme sur ses deux enfants de 9 et 10 ans, dont un d'une première union. Dans la nuit de mercredi à jeudi, à Agen cette fois, un individu de 22 ans a été interpellé par les policiers car il est soupçonné d'avoir frappé sa belle-fille de 9 ans et sa compagne, enceinte de deux mois. 10 jours d'ITT pour la maman, 5 pour l'enfant. Pour finir cette triste série toujours en cours, un Villeneuvois a été placé en garde à vue lui aussi dans la matinée d'hier. Les violences présumées remontent au début du mois. La victime a été hospitalisée mais n'a pas souhaité porter plainte dans un premier temps, avant de se raviser. Ces trois exemples ne sont pas l'exception qui confirme la règle. Les violences conjugales sont un fléau constaté par les policiers et les gendarmes, réprimé par la justice quand ils sont signalés aux services d'enquête.

my prostitute mother stories Réagir